Sauvez des vies avec le codéveloppement !

Partager l'article

Sauvez des vies avec le codéveloppement  

Sauvez des vies professionnelles par la mise à disposition d’espaces de partage, de soutien, de ressourcement pour vos collaborateurs. Pour décoincer ce qui est coincé : la problématique qui tourne en soi, la position d’isolement, le besoin d’avancer rapidement sur ce qui bloque, sur ce qui est concrètement est vécu (personnellement ou collectivement), le besoin de partage sans être jugé.e… pour trouver des solutions concrètes et réalistes qui tiennent compte de l’environnement personnel et collectif.

 

CONCRETEMENT

Le codéveloppement c’est un groupe de 6 à 8 personnes qui se rerouvent sur un rythme entre 2 et 4 semaines sur une durée de 2h à 3h par séance pour travailler ensemble sur la problématique (ou la préoccupation ou le projet) d’un des participants (que l’on appelle client)

PREVENIR PLUTOT QUE GUERIR

Le CoDéveloppement  ne règle pas les conflits… en revanche, le codéveloppement prévient l’arrêt de travail, le conflit relationnel, les autres risques liés à l’environnement de travail par la régulation naturelle ! Ses vertus sont de passer d’une posture de doléance à une posture de résolution, d’agir rapidement sur la confiance, d’améliorer la régulation émotionnelle (prise de distance individuelle et collective).

 

100 % PRAGMATIQUE

Outil canadien (les créateurs Adrien Payette et Claude Champagne sont québécois) a du pragmatisme dans ses fondations : les participants sont invités à n’échanger que des sujets et des situations réellement vécus, le processus est également pragmatique : un cadre posé, 7 étapes simples et efficaces dans un seul objectif : que la personne qui présente sa problématique reparte avec des solutions pragmatiques à mettre en place, c’est à dire qui correspond à son environnement (personnel et collectif). Le pragmatisme se loge également dans la subtilité : chaque participant parce qu’il participe apprend soit par résonnance soit le fait de son interaction. 

 

DEVELOPPER LES SOFT SKILLS

A l’heure ou on cherche des outils pour améliorer les soft skills ou le savoir-être entre les collaborateurs : il y a de la richesse à voir dans le codéveloppement car le codéveloppement invite à l‘écoute active, à l’empathie, à donner et recevoir du feedback, à être disponible, être présent sans être envahissant, à formuler des questions claires, à formuler une attente claire, développer sa créativité.

 

DEVELOPPER LA CREATIVITE REALISTE

Dans le codéveloppement, ne sont évoqués que des situations réelles. Chaque participant est invité à faire des propositions créatives c’est à dire sortant de ce qui est habituellement appliqué pour dépasser une habitude de doléance dans laquelle nous pouvons tous être plongé. Le processus amène le client à écouter les solutions et « choisir » celles qui seront réalisable dans son environnement. cela peut l’amener à se dépasser, à avoir une reflexion pour se dépasser.

UN ILOT DE STABILITE

Autour du codéveloppement, se forme un ilot de stablité : tout peut-être incertain à l’extérieur, mais à l’intérieur du codéveloppement, il y a la  certitude  de trouver un cadre d’écoute et de confiance, une groupe dédié à la résolution de problématique, qui partge les mêmes problématiques ou le même environnement.

PRE REQUIS

Pré-requis pour la constitution du groupe :

– Pas de conflits ouverts entre les personnes, le codéveloppement n’est pas le lieu pour faire de la médiation, il accompagne chaque personne à mieux se connaître et se découvrir sous un angle différent mais il ne rêgele les problèmes relationnels s’ils sont déjà installés. Par contre, c’est un outil de prévention d’une éventuelle mésentente entre 2 personnes,  

– Pas de lien de responsabilité, autrement dit pas de manager qui viendrait régler certaine question. Chaque membre dispose de la même équité, de la m^me légitimité.

– pas de besoin de réunir une expertise qui serait en lien avec une problématique. Le codéveloppement s’appuie sur l’intelligence collective c’est à dire la mise en animation de l’expérience « humaine de ses membres »

– Le nombre idéal est de 6 à 8 personnes pour que le collectif vivent. Compte tenu des emploi du temps de chacun, partir sur un collectif e départ de 10 personnes et expliquer que le groupe ne se réunira pas en dessous de 4 personnes. la resposabilité fait parti des valeurs du codéveloppement

Pré-requis pour l’animation du groupe

– L’animation du groupe ne peut-être confiée qu’à un professionnel formé au codéveloppement.  Il ou elle doit être formée à la méhode, au process certes mais il ou elle doit également expérimentée à ce qui se passe dans un groupe, détenir une habitude de la régulation des interactions pour guider le groupe en sécurité.

Autres articles


Qu'avez-vous envie de réaliser au travail ?

Catherine Bordaneil