DEONTOLOGIE, ETHIQUE & OUTILS DU COACHING PROFESSIONNEL

DEONTOLOGIE

DEVOIRS DU COACH

Exercice du coaching : le coach s’autorise en conscience à exercer cette fonction à partir de sa formation et de son expérience. Il continue à s’informer et se former aux recherches et avancées dans les domaines relatifs au coaching professionnel.
Supervision : l’exercice professionnel du coaching nécessite une supervision. Le coach s’engage donc à y recourir régulièrement et à chaque fois que la situation l’exige.
Confidentialité : le coach s’astreint au secret professionnel. Le coaché est seul responsable de la restitution éventuelle à sa hiérarchie ou à un tiers.

RESPECT D'AUTRUI

Respect du coaché  : conscient de sa position, le coach s’interdit d’exercer tout abus d’influence. Avec loyauté, il adapte son intervention dans le respect des étapes de développement du coaché.

Respect de l’organisation et de son environnement  : le coach est attentif au métier, aux usages, à la culture, au contexte et aux contraintes de l’organisation qu’il accompagne. Le coaching s’exerce dans la synthèse des intérêts du coaché et de son organisation.

Respect de la loi  : le coach s’engage à agir dans le respect de la loi française et dans le respect des personnes.

 

 

 

LIMITES ET RESPONSABILITES

Obligation de moyens : le coach prend tous les moyens propres à permettre, dans le cadre de la demande du client, le développement professionnel et personnel du coaché, incluant le recours, si besoin est, à un confrère.

Refus de prise en charge
 : le coach peut refuser une prise en charge de coaching pour des raisons propres à l’organisation, au demandeur ou à lui-même. Il indique dans ce cas un de ses confrères.
Responsabilité des décisions : dans l’accompagnement, le coach est responsable du processus. Et le coaché est responsable du contenu (il assume les décisions prises)

 

 

ETHIQUE

Le non jugement : Parler librement sans être jugé.e

La confiance : Etre convaincue que vous possédez les ressources pour atteindre l’objectif que vous vous êtes fixé. Vous faire confiance, faire confiance à la relation et au processus d’accompagnement.

L’encouragement : Etre encouragé.e lorsque ce que vous avez décidé de changer  et que ce changement est difficile à mettre en oeuvre.

La confrontation : Voir dans les confrontations que je vous propose le moyen d’accélérer votre apprentissage et de passer à l’action.

La bienveillance  : Vous offrir la bienveillance pour que vous puissiez vous l’offrir à votre tour.

Le plaisir : Venir en coaching pour expérimenter le plaisir d’apprendre sur vous-même par vous-même.

Le coaching  est un accompagnement qui a une durée limité dans le temps dont on peut mesurer les avancements.

Le coaching ce n’est pas une thérapie. Là où la thérapie va s’intéresser au pourquoi (mis à part certaines thérapies courtes) etau passé, le coaching s’interesse au comment et à l’instant présent. Il peut être parfois intéressant de mener les deux pratiques de front.

Le coaching ce n’est pas non plus du conseil. Le conseil apporte des solutions externes alors que le coaching s’inscrit dans une démarche auto-entreprenante qui fait appel à ses ressources internes. Le coach est un facilitateur, il  accompagne à trouver les solutions qui sont bonnes pour vous dans le respect de qui vous êtes.

Le coaching ce n’est pas une formation. La formation répond à un besoin organisationnel ou un besoin de  « savoir ».

Les frontières sont parfois minces et le débat est ouvert. Le coach doit parfois enlever sa casquette de coach,Cela fait alors partie d’un processus interactif qui s’inscrit dans un processus plus large de connaissance, répondant à des objectifs intermédiaires.

Le coaching a pour intention de vous accompagner  « à développer votre puissance perspnnelle »  à mettre en oeuvre concrètement les changements appris par vous-même et pour vous-même dans votre quotidien.

OUTILS

Dans le cadre de mon accompagnement, je vous proposerai plusieurs outils pour lesquels j’ai été formé

  • L’arbre de vie (pratique narrative pour vous « raconter autrement »)
  • Le voyage de vie (pratique narrative pour vous « raconter autrement »)
  • Le triangle de Karpman (Connaissance de soi et Outil de communication)
  • Le quadrant d’Ofman (Connaissance de soi et Outil de communication)
  • L’analyse transactionnelle (connaissance de soi et Outil de communication)
  • L’echelle de dilts (connaissance de soi)
  • La fenêtre de johari (Connaissance de soi)
  • Le prince.sse, la grenouille et le masque (Connaissance de soi)
  • Les positions de vie d’Eric Berne (Connaissance de soi et Outil de communication)